Macron, un pitre candidat à Versailles !

Macron ne fera décidément pas campagne, car comment pourrait-il assumer son bilan ? Il sait que le meilleur moyen de gagner les suffrages des moutons, c’est de conserver le plus longtemps possible son costume de chef de guerre, ce déguisement qui lui évite de parler de la faillite du pays, de l’invasion migratoire, de la dictature qu’il a instaurée, et de son bilan en matière de vaccination. Alors, il fait campagne avec l’argent des contribuables, en prolongeant le plus qu’il peut son rôle de pitre à l’international, tandis que le peuple français souffre de son incompétence.

Il arrive néanmoins qu’il se fasse repérer par la patrouille. Macron a été forcé de retirer sa « Lettre aux Français » de son compte Twitter. La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale estime que la lettre du candidat Macron n’a pas sa place sur le compte du président de la République.

Mais l’épisode du sommet de Versailles fut également démystificateur ; les Français ont découvert, étonnés, un Macron qui jubilait, heureux manifestement de cette guerre en Ukraine, cette divine surprise, tant on l’a vu hilare et plaisantant avec ses homologues européens, serrant par exemple dans ses bras Von der Leyen avec un tel plaisir, (oui, celle qui est corrompue par Pfizer ! ) que cela ne laissait aucun doute sur la réalité de ce sommet, une farce organisée pour que Macron joue au petit diplomate… la presse si docile a été obligée de reconnaître que ce n’était pas un sommet, mais un « festival du Cannes » ! C’est vous dire le malaise !

En effet, le service de communication de l’Élysée avait diffusé  la semaine dernière les clichés de Macron où les Français le découvraient sur les photos, pas rasé, le toupet en bataille, comme zombifié par  la guerre à l’Est. Portant le poids du monde sur ses épaules ? Mais non, Actor studio, ma bonne dame ! Une mise en scène destinée pour mouton mou du bulbe ! Eh oui, car à Versailles, on le découvre heureux, bon vivant, buvant du vin à 500 euros la bouteille !

Et puis, Macron avait invité les Français à baisser leur chauffage, à faire des sacrifices en ces temps difficiles. Et lui avec les autres européistes font bombance sous les ors d’un palais ! Versailles chauffé à 18 degrés ? ! Mais on a guillotiné en France ce pauvre Louis XVI pour moins que cela !

Et pour quels résultats, ce sommet ? aucun ! De la « pure diplomatie spectacle »,  « un sommet pour rien », « aucun aboutissement ! », titre la presse !  Le néant diplomatique !

Quand la presse française, sur le perron de Versailles, interroge Macron sur la situation de la guerre :   » Je suis pessimiste et inquiet » ! répond-il.  Et quand un journaliste étranger pose la même question 2 secondes plus tard : « Je suis profondément optimiste » dit-il, pas contrarié par ce revirement si soudain. Oui, il faut faire  peur aux Français pour qu’ils évitent  de penser à son bilan, tout en leur imposant le narratif qu’il fait quelque chose pour les protéger ! et en même temps rassurer à l’étranger ! Car les négociations avancent, mais sans lui, car plus aucun protagoniste de cette crise  n’a confiance en ce bouffon immature !

Et Macron affirme entre deux gueuletons, qu’il y a aura bientôt de la famine dans le monde ! Hallucinant !

Et combien coûte la petite sauterie ? Plusieurs millions d’euros! Quand Macron prend les gens pour des cons à ce niveau, la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale devrait inscrire le sommet de Versailles dans les comptes de campagne de Macron, nous n’avons pas à payer cette ruineuse mascarade, destinée uniquement à gagner quelques points dans les sondages !

Marquis de Dreslincourt

 

A propos de l\'auteur

Marquis de Dreslincourt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.