Macron va-t-il provoquer la guerre contre la Russie ?

On a appris aujourd’hui par une « fuite » venant qui plus est d’un élu français (totalement irresponsable, mais c’est à notre avantage cette fois, donc…), que la France a donc fourni des missiles anti-chars « Milan » à l’Ukraine. Il n’est pas difficile de comprendre que ces missiles sont destinés à frapper nos chars en opération en Ukraine, et donc à tuer des soldats Russes.

Dans sa vidéo du 4 mars, le président Vladimir Poutine a déclaré (24:45) : « Quelques mots très importants pour ceux qui seraient tentés de s’ingérer dans les évênements en cours. Quiconque essayera d’interférer contre nous et plus encore pour créer des menaces pour notre pays, pour notre peuple, doit savoir que la réponse de la Russie sera immédiate et mènera à des conséquences auxquelles vous n’avez jamais fait face dans votre Histoire. Nous sommes prêts à n’importe quelle évolution de la situation, toutes les décisions nécessaires à cet egard ont été prises. J’espère être entendu ».

 

 

 

Alors que les Européens ont déclaré annuler leurs projets de fournir des avions de guerre à l’Ukraine (eux ont compris la déclaration de Vladimir Poutine…), la fourniture d’armes offensives des Français entre parfaitement dans le cadre de cette déclaration. La question est donc simple et brutale : Macron veut-il la guerre avec la Russie ? Dans ce cas, je ne peux que conseiller aux Français, qu’ils soient « amis » ou « ennemis » de la Russie, de faire le nécessaire pour virer ce fou furieux. Virer, par tous, je dis bien tous, les moyens ! Car pensez-vous que la Russie restera les bras croisés si ses soldats sont tués par des missiles fournis par la France ? Vladimir Poutine n’est pas du genre à parler en l’air et personne n’en doute ! Il va donc y avoir une riposte contre les intérêts français, et ce ne sont pas leurs missiles antichars qui pourront l’éviter. Ce sera une réponse claire et nette mais mesurée, afin de bien faire prendre conscience de la situation à certains dirigeants quelque peu dérangés. En cas de récidive, on peut envisager un éventail de solutions plus radicales.

Bien entendu pour la Russie il n’est nullement question de déclarer la guerre aux Français. Il n’est question que d’éliminer une menace incarnée par un homme ou une petite équipe d’hommes. Je me demande si un missile frappant directement le Palais de l’Élysée pendant un Conseil des ministres… Oh, je pense à haute voix, je vous prie de bien vouloir m’en excuser !

Une fois cette mise au point effectuée, les nouvelles du jour

Si vous souhaitez un point détaillé sur la situation militaire, suivez la chaîne Telegram de Igor « Strelkov » (en russe, mais la traduction peut se faire directement sur Telegram) : https://t.me/strelkovii

• Une trève a été respectée permettant à des civils de quitter les zones de combat. Mais dans certaines villes, Mariupol par exemple, les milices néonazies interdisent le départ des civils, ils veulent en effet les utiliser comme boucliers humains.

• Le gouvernement américain s’est inquiété, en public, que les russes puissent « utiliser les armes chimiques fabriquées dans leurs laboratoires en Ukraine ». Ces imbéciles ont donc confirmé l’information diffusée par les forces russes, indiquant que plusieurs laboratoires de guerre bactériologique et chimiques avaient été pris. Ainsi que l’a indiqué le Kremlin aujourd’hui, « le monde est très intéressé » pour savoir ce qu’on y fabriquait… Silence radio des américains !

• Nombreuses mesures de soutien de l’économie en Russie : Suppression des taxes sur les revenus des dépôts financiers des particuliers (13%) pour 2 ans, trève de 6 mois pour les citoyens ayant des prêts à rembourser, et surtout suppression de la TVA sur les achats d’or pour les particuliers. Un signe de plus pour inciter les citoyens à se débarrasser de leurs dollars pour acheter de l’or et faire à terme que le rouble soit indexé sur le cours de l’or.

• De la même manière que les États-Unis, le Japon et l’Europe ont bloqué les fonds de la Russie situés dans leurs pays, la Russie va nationaliser les biens des entreprises de ces pays, qui cessent leurs activités en Russie. Les modalités pratiques sont en cours de mise au point.

• La Russie cesse d’exporter des engrais. Explosion des prix agricoles prévue dans le monde. Ceci ajouté à l’explosion des prix de l’essence et du gaz, devrait inciter les peuples d’Europe à se lever contre leurs gouvernements. C’est exactement le but souhaité par les pays qui « sanctionnent » la Russie actuellement.

• Blocage par la Russie des « réseaux sociaux » diffusant des « fausses nouvelles » et des informations hostiles à la Russie. Facebook et Twitter sont déjà (enfin !) bloqués, YouTube va suivre, qui bloque régulièrement les chaines Russes… ainsi d’ailleurs que la chaine Riposte Laïque, ce qui les a incité à venir en Russie… Le réseau social Vkontakt (vk.com) engrange des milliers de nouveaux membres chaque jour pendant que Facebook Twitter et YT perdent des millions de dollars en recettes publicitaires.

• Toujours aucune file d’attente aux distributeurs en Russie. Enfin si… Une vidéo montrait hier soir une file d’attente devant un ATM de la banque Tinkoff à Moscou. L’appareil était simplement mal règlé et distribuait le double de la somme demandée…

 

A propos de l\'auteur

Boris Guennadevitch Karpov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.