Pétitions 500 signatures : Sauvons la démocratie !

Plus d’un électeur sur deux risque d’être privé de sa voix pour élire notre prochain Président, les 10 et 24 avril prochains. Plus d’un électeur sur deux ne pourra peut-être pas prendre part au débat démocratique, faute de parrainages suffisants de son candidat.

D’après les derniers sondages, 54 % des Français plébiscitent en effet ceux qui ne sont pas du système. À l’heure où la campagne devrait se jouer sur le terrain du débat d’idées, ces  candidats sont engagés dans une véritable course contre la montre pour récolter les 500 parrainages nécessaires à toute candidature à l’élection présidentielle.

De Yannick Jadot à Éric Zemmour en passant par Jean-Luc Mélenchon et Marine le Pen, ces candidats portent la voix de millions de Français. Ils sont crédités de 7 %, 9 %, 13 % ou même 16 % d’intentions de vote. Pourtant, ils ne pourront peut-être pas défendre leurs idées, vos idées, lors du prochain scrutin.

54 % des électeurs plébiscitent ces candidats mais seule une poignée d’élus locaux sont prêts à  leur accorder leur parrainage. En cause ? Un système restrictif qui met la pression sur les maires et favorise les candidats issus des partis politiques bien installés.

Il est impensable qu’un pays démocratique puisse tolérer un tel mépris des libertés civiques. Il est inimaginable que vous ne puissiez pas exprimer vos idées pour décider du destin de notre nation.

Il y a urgence

Les candidats ont jusqu’au 4 mars pour recueillir les 500 parrainages.

Et les règles compliquées de ce système de cooptation ne leur facilitent pas la tâche : parrainage unique, décision irrévocable…  Sans compter que pour être comptabilisés, les parrainages doivent venir d’au moins 30 départements différents. À l’origine établie pour filtrer les candidatures fantaisistes, la règle des 500 signatures tend aujourd’hui à limiter l’expression du débat démocratique.

En effet, François Hollande a perverti cette loi : les parrainages étant devenus publics, de nombreux maires n’osent plus parrainer un candidat par peur ! Peur de s’afficher politiquement, peur des pressions politiques, voire peur des représailles physiques. Dans quel état est une démocratie lorsque ses élus locaux, au plus près des citoyens, sont bloqués par la peur ?

Il y a urgence. En 2017, sur 42 000 élus habilités, seuls 34 % ont effectivement parrainé un candidat ! Il est intolérable que les maires ne puissent pas exercer leur responsabilité civique. Parrainer un candidat, c’est parrainer la démocratie.

Il y a urgence. Études après études, enquêtes d’opinion après enquêtes d’opinion, le constat est sans appel : les Français sont de plus en plus défiants à l’égard des institutions. Les taux d’abstention atteignent des sommets (65,31 % aux élections régionales de 2021, 58,4 % aux municipales de 2020).

Ceux qui ne votent pas sont fatigués de ne pas se sentir représentés lors des différents scrutins. Ceux qui ne votent plus sont convaincus que “ça ne sert à rien” parce qu’ils voient toujours les mêmes têtes d’affiche.

Et maintenant, on empêcherait la moitié des électeurs motivés d’aller voter pour un candidat qui leur conviendrait ?

Va-t-on continuer sans rien dire à laisser mourir notre démocratie représentative ?

Nous pouvons agir

Non ! Nous pouvons et nous devons agir ! La démocratie a besoin de vous !

Si vous non plus, vous ne trouvez pas normal que 54 % des électeurs soient privés de leur vote, mobilisez-vous !

Signez la pétition pour demander aux maires de parrainer un candidat pour l’élection présidentielle du mois d’avril.

Plus nous serons nombreux à faire entendre notre attachement à la démocratie, plus nous aurons des chances d’être écoutés. Partagez cette pétition auprès de vos proches.

De tous les horizons, une seule conviction : faire gagner la démocratie !

Pétition à l’attention des élus de la République

« Mesdames et Messieurs les Élus de la République,

Vous êtes habilités à parrainer un candidat à l’élection présidentielle. À l’origine, ce rôle permettait de filtrer les candidatures fantaisistes.

Mais aujourd’hui, ce système incite les maires à choisir les candidats qui ne feront pas de vagues chez leurs administrés… et qui n’irriteront pas ceux qui leur accordent des subventions.

Vous-mêmes subissez peut-être de telles pressions antidémocratiques.

Parrainer ne veut pas dire approuver le programme du candidat ! C’est permettre à des millions de Français de pouvoir choisir parmi une pluralité de candidats.

Cette pétition que je signe et qui vous est adressée est un appel au courage.

Vous êtes garants de la démocratie.

Et je soutiens votre indépendance dans ce choix.

Nous vous le demandons solennellement : n’encouragez pas l’abstention en privant des millions d’électeurs de leur candidat. »

 

Je signe la pétition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.