Observatoire du Risque Génocidaire

Favorise la coordination des patriotes de toutes sensibilités prêts à lutter pour la sauvegarde et le salut de la france et de L Europe.

« Nous représentons la majorité silencieuse ! »

Face au terrorisme culturel, ils défendent notre patrimoine.

Actualité oblige, notre série patrimoniale vous emmène à la rencontre, cette semaine, non pas d’un lieu remarquable, mais d’un groupe d’étudiants constitué il y a seulement quelques jours en réaction aux dégradations commises en marge des manifestations Black Lives Matter. Mobilisés sur la page Facebook Défendons notre patrimoine et armés de gants de vaisselle, de chiffons et de white spirit, ils nettoient, surveillent et défendent les symboles vandalisés de notre Histoire. Rencontre avec Thomas Perrigault, étudiant de 21 ans, à l’origine de cette initiative.

Vous venez de lancer la page Facebook « Défendons notre patrimoine ». Pour quelles raisons ?

Je voyais ce qu’il se passait aux États-Unis, puis au  et ensuite en Belgique : plusieurs statues ont été déboulonnées et largement dégradées. En France, c’était assez calme, mais des menaces de déboulonnage ont été faites sur plusieurs statues, comme celles de Colbert, de Gaulle, etc. Nous avons décidé d’agir contre l’inaction de la puissance publique !

Cette page récente a pris énormément d’ampleur, vous êtes désormais présents dans plusieurs villes de France.

Il y a un groupe national « Défendons notre patrimoine », avec plus de 2.300 membres, où des directives générales sont données. Puis 25 groupes pour 25 villes françaises, allant de Paris (1.300 membres) à La Roche-sur-Yon (160 membres), en passant par Reims et Clermont-Ferrand, où les membres s’organisent localement, selon la connaissance des monuments de leur ville.

Comprenez-vous cet acharnement contre notre patrimoine ?

Je trouve cela complètement idiot de s’attaquer au patrimoine pour défendre une autre cause. Cela ne va pas faire avancer les choses, bien au contraire ! Les Français en ont marre ! 92 % sont contre les déboulonnages, nous représentons la majorité silencieuse, les gens qui n’en peuvent plus et qui veulent que cela change.

Vous dites « Face à l’inaction, les réactions ». Quelles sont-elles ?

Il s’agit de toutes les actions que nous effectuons pour protéger notre patrimoine et le rendre plus beau. C’est-à-dire effectuer des rondes autour des monuments à risque lors des manifestations et nettoyer les tags et les dégradations sur les statues.

Dans un monde qui va mal, qui réécrit l’Histoire et se coupe de ses racines, des jeunes s’engageant tel que vous le faites nous donnent un témoignage d’espérance, tout ne semble pas perdu. En êtes-vous conscient et est-ce une motivation qui vous anime ?

Nous sommes jeunes, courageux, amoureux de la France, insolents mais respectueux. Nous portons un message d’espoir : le civisme et le respect existent encore dans notre pays. Les citoyens s’activent, si quelqu’un leur montre le chemin. Il faut de l’organisation. Je sais que l’Histoire est encore aimée et acceptée par beaucoup. Des dizaines et des dizaines de personnes âgées nous ont félicités, nous les jeunes des groupes « Défendons notre patrimoine », ils ne pensaient pas qu’on était capable de tout cela et que l’on aimait encore autant notre pays et son Histoire. Chaque message de soutien, chaque statue nettoyée embellissant un coin d’une ville française, nous motive à continuer, jusqu’à ce que la raison soit revenue !

Entretien réalisé par Iris Bridier

Avant
Après

Admin

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
piquant chardon
piquant chardon
2 mois il y a

Merci à cette jeunesse qui laisse entrevoir un espoir de salut.
Elle doit être soutenue dans ses actions et non moquées comme l’on peut lire dans certains commentaires

Revenir en haut de page
1
0
Nous souhaiterions connaître votre avis!x
()
x