Observatoire du Risque Génocidaire

Favorise la coordination des patriotes de toutes sensibilités prêts à lutter pour la sauvegarde et le salut de la france et de L Europe.

Masques et dictature: ils veulent nous imposer un contrôle social permanent

Je fais suite à l’excellent article de Nicole Delépine et aux arguments techniques qu’elle a développés en sa qualité de médecin.

ils-organisent-la-peur-pour-imposer-le-masque-partout.html

et à celui de Lucien Samir Oulahbib sur un mode plus généraliste, mais tout aussi pertinent.

ne-nous-laissons-pas-emmasquiller.html

Ça a été l’une des principales annonces de Macron lors de son interview du 14 juillet, le port du masque sera rendu obligatoire dans les lieux publics fermés à partir du 1er août.

Une mesure imposée alors que les hôpitaux sont vides et que presque plus personne ne meurt. Cette mesure est imposée alors que la charge virale du Covid est tombée, qu’il n’y a pratiquement plus aucun mort du Covid en France, et que les services de réanimation sont pratiquement vides de patients atteints du Covid.

C’est un véritable jeu de piste, pour les trouver, mais toutes les infos sont disponibles sur le site du gouvernement. Au passage, vous remarquerez qu’il existe un onglet « Français simplifié », révélateur du niveau d’alphabétisation de la population. Ne riez pas, il y a probablement autant d’analphabètes prénommés Kevin, Ryan ou Cindy que Mouloud ou Zoubida.

info-coronavirus

Une mesure de contrôle social permanent. Dès lors, une seule question se pose. Si on est obligé de porter le masque alors que le risque objectif est quasiment nul, quand est-ce qu’on sera autorisé à l’enlever ? Quel sera le critère pour lever cette obligation ? C’est bien entendu absurde et c’est donc la preuve que la mesure porte une intention d’irréversibilité. Tout cela relève donc de la manipulation et confirme qu’il s’agit bien là d’une mesure de contrôle social permanent et pire comme on va le voir, de type dictatorial.

La foutaise des masques, la foutaise de la norme. Depuis le début, on a bien vu que cette histoire de masques relevait de la foutaise. D’abord FFP2 ou rien, puis on n’en a pas besoin, pas obligatoires, pas utiles, dangereux même, puis chirurgicaux quand on n’avait pas de FFP2 mais qu’il fallait se protéger,  puis, on n’en a pas mais on va en recevoir, demain, la semaine prochaine… puis, il faut en porter… en coton fabriqué maison, selon une nouvelle norme totalement dégradée et édictée en urgence face à la pénurie, et maintenant, alors que tout est terminé, on va devoir les remettre… Tout a été dit et son contraire. Quand il en fallait et qu’ils n’en avaient pas, ils ont dégradé la norme et fait produire en toute urgence des masques sans valeur protectrice sérieuse. Maintenant qu’il n’ y a quasiment  plus aucun risque, ils imposent des masques dont ils savent pertinemment qu’ils ne servent à rien. Foutaises de A à Z. Seuls les masques FFP2 offraient une protection sérieuse quand il la fallait… On n’en a jamais eu en nombre suffisant et maintenant on n’en a plus besoin.

Pas de norme sérieuse, pas de protection sérieuse. 

Masque écolo bio en géochanvre validé par la DGA… Ces gens-là sont-ils sérieux ?…

Et pourquoi pas le masque de tata Rachel ?

Et pourquoi pas les gros bonnets à mamie Germaine ?

La France, bête noire des mondialistes aux abois. Je l’avais démontré dans un précédent article, les mondialistes aux abois brûlent leurs derniers vaisseaux pour tenter de se sauver.

les-mondialistes-aux-abois-provoquent-la-guerre-raciale-contre-les-blancs.html

On voit maintenant que malgré les attaques contre Trump aux USA, malgré les attaques contre les populistes en Europe, malgré l’épidémie de Covid largement surjouée, malgré la guerre raciale lancée au plan mondial avec « Black Lives Matter », les mondialistes aux abois n’arrivent pas à reprendre le contrôle. Avec la fausse résurgence de l’épidémie de Covid, on assiste donc à une nouvelle tentative, à une nouvelle campagne mondiale de mise en état de sidération des peuples par la peur. On observera que le phénomène est identique dans tous les pays soumis à l’état profond mondialiste. C’est nettement le cas de la France que les mondialistes s’acharnent à détruire car elle à inventé le concept d’État Nation, totalement incompatible avec leur projet. La France en état de pré-insurrection représente un danger mortel pour les mondialistes. Parce que plus que les autres, elle est totalement inféodée à la mondialisation dont elle a tout subi et à laquelle elle a tout concédé. Parce qu’elle en concentre tous les échecs : délocalisations, ruine de son économie, paupérisation de sa classe moyenne de souche, submersion migratoire, perte d’identité, guerre ethnique et religieuse sur son sol. Parce qu’elle abrite un peuple de souche excédé, encore hautement politisé et de tradition révolutionnaire et surtout en état de quasi-insurrection. Enfin, parce qu’elle exerce encore un magistère moral et politique sur les autres peuples d’Occident qui l’observent, dans l’attente que d’elle parte un mouvement libérateur d’ampleur mondiale. Après la crise des Gilets jaunes, la France représente un danger viral pour les mondialistes ; c’est la raison pour laquelle ils y concentrent tous leurs efforts.

Macron mandaté par les mondialistes nous impose une mesure orwellienne pour nous soumettre. En l’absence de risque, le port du masque rendu obligatoire dans les lieux publics fermés n’est rien d’autre qu’une mesure orwellienne pour soumettre le peuple de France par la terreur. Nous ne nous y soumettrons pas.

Terrorisés soumis contre rebelles, le ressort d’un contrôle social dictatorial. On voit nettement qu’une partie de la population a été mise en état de sidération et effrayée par les énormes campagnes médiatiques de désinformation sur cette fausse pandémie mondiale. Tout le monde n’a pas le tempérament, ni la force de caractère de résister à un pareil conditionnement. Si on pouvait jusqu’ici leur accorder a priori le statut de victimes, avec l’obligation universelle de porter le masque, les choses vont changer et les victimes vont se transformer en tortionnaires. Cette disposition va désormais leur conférer une autorité quasi légale pour faire peser sur les rebelles un contrôle social « citoyen » implacable et, comme on va le voir, de type dictatorial.

Macron dictateur. C’est en effet  l’un des ressorts des dictatures que d’imposer le contrôle social des dissidents par le reste de la population. C’est exactement ce qu’est en train de faire Macron de la manière la plus perverse. Dresser la partie soumise de la population contre les rebelles, contre les dissidents pour exercer le contrôle social permanent, pousser à la délation, c’est parfaitement dégueulasse et cela relève purement et simplement de la dictature. Avec la destruction des statues, des symboles de l’identité française, nous sommes là face à l’instauration d’un régime réellement totalitaire. Toutes les dictatures on commencé par effacer les symboles du passé, par casser les statues. Toutes les dictatures ont fait contrôler les dissidents par le reste de la population. À cela s’ajoute l’hypercontrôle social des Blancs par les allogènes et par la gauche immigrationniste, l’interdiction même de dire ou de nommer, institués par l’État, la justice, les instances supra nationales.

Plus aucun doute, nous y sommes. 

Nous sommes ici quelques-uns à résister et à appeler à sortir de la matrice. Pierre Cassen vient de le faire magistralement.

les-francais-qui-portent-encore-un-masque-sont-des-soumis.html

Je l’avais moi-même fait dès le 16 avril.

stop-la-tyrannie-je-me-deconfine.html

Sortons de la matrice, n’acceptons pas la dictature de Macron et des mondialistes.

Ils savent très bien pourquoi ils ont peur, ils savent très bien que le feu couve sous la cendre.

14 juillet 2020 à Paris.

Martin Moisan

Admin

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Revenir en haut de page
0
Nous souhaiterions connaître votre avis!x
()
x