Observatoire du Risque Génocidaire

Favorise la coordination des patriotes de toutes sensibilités prêts à lutter pour la sauvegarde et le salut de la france et de L Europe.

La débâcle

Débâcle, oui... Et même débâcleS en tous genres. Le mot est d'Emmanuel Hirsch, professeur d’Ethique Médicale qui intervient sur CNews…
C'est effectivement une débâcle générale : sécuritaire, sanitaire, économique, politique, philosophique. 1940, mais en pire : l'ennemi ne déferle pas avec ses chars, il est là, partout, financé et protégé par ceux qu'il veut détruire ! 
 
Si la France parvient à sortir de ce piège mortel, forgé au long de 5 décennies de rééducation totalitaire, il faudra (au moins) le temps d'une génération pour remettre de l'ordre et réparer les dégâts, non seulement dans le pays, mais surtout dans les esprits. 10 à 20 ans pour retrouver le chemin du bon sens après 50 années d'obscurantisme suicidaire.
 
Débâcle sécuritaire
L'ensauvagement continue : on vient de le voir dans les ex-locaux de Charlie Hebdo. Une attaque au couteau de boucher perpétrée par un pakistanais "mineur de 18 ans", arrivé il y a 3 ans en France, et qui était "seulement fiché pour port d'arme prohibée" (sic) ! Une de ces nombreuses chances pour la France, quoi...
L’Etat a beau lâcher ses flics, les juges se font un plaisir de protéger ceux qui nous  agressent. On ne dit plus « zones de non-droit » mais « zones de partition » ! On est même en train de faire une loi "contre la partition", alors qu’il suffirait d’appeler un chat un chat et d’appliquer dans les banlieues islamisées les lois qui s'appliquent en zone libre ! Mais ce serait de la "stigmatisation" ! 
Le Garde des Sceaux plastronne, satisfait : on va augmenter de 8 % le budget de la Justice ! Pour recruter (900 postes !), augmenter les traitements, évidemment ! Mais pour mieux gérer ? Pour contrôler l'efficacité des services ? Pour supprimer les tâches superflues, automatiser les procédures répétitives et se concentrer sur l'essentiel ?
Vous plaisantez ! En France on ne gère pas, on recrute, et le contribuable paye la note ! 
 
Débâcle sanitaire
Surpris à la 1ère vague, l'Etat se faisait une obligation de ne pas l'être à la 2ème, si 2ème il y avait. Les instructions ont pourtant continué d'être erratiques et contradictoires, mais toujours avec dans la visée un zeste de suppression des libertés publiques.
Depuis février, le gouvernement s'est donné comme mission d’effrayer la population. On se targue de tester plus d’un million de personnes par jour, mais il faut attendre une semaine pour en connaitre les résultats, du coup obsolètes. On cible Marseille, avec le secret et noir dessein de condamner par les faits le Docteur Raoult. On n'annonce plus le nombre de décès quotidiens dus au COVID19, mais le nombre de personnes contaminées...
Revenons à la raison : l'épidémie ayant commencé mi-mars, le pic de 30 000 morts a été franchi le 10 juillet. Nous en sommes aujourd'hui à 31 700...
 
Débâcle économique
Depuis qu'on a commencé à délocaliser la production pour réduire les coûts (avec l'aide objective des syndicats qui ont incité les entreprises à aller chercher ailleurs la main d'oeuvre devenue trop chère), on a fait chuter l’emploi industriel, entraînant une augmentation du chômage structurel, et donc l'explosion des charges sociales. Tout celà financé par l'augmentation de la pression fiscale avec pour corollaire la baisse du revenu disponible et donc de la demande.
Un cercle vicieux comme les aiment les énarques incompétents de la France socialiste. Cerise sur le gâteau, on ne peut plus ajuster la monnaie à nos piètres performances économiques puisqu'avec l'euro les dévaluations sont impossibles. Impossible aussi d'ériger des barrières douanières pour protéger nos productions nationales car c'est interdit par Bruxelles ! Les pays d'Asie n'ont pas ces freins et protègent allègrement leurs productions locales (quitte à se heurter à Trump qui, lui, n'a pas ce genre de scrupule et défend bec et ongles les intérêts de son pays - mais il paraît que c'est un imbécile -).
Le moins qu'on puisse dire est que la France, depuis le virage délirant pris par Mitterrand en 1981, ne s'est pas préparée à affronter une crise économique de cette ampleur, qui risque d'être l'une des plus graves de son histoire.
 
Débâcle politique
Il a fallu attendre une affaire récente médiatisée par les réseaux sociaux  pour s'attaquer enfin aux squatters, si certains de leur impunité qu'ils ont commencé par se pavaner sur les médias en prétendant qu’ils étaient « dans leur droit ». Merci au fameux "Droit au Logement", inspiré de philosophie gauchiste, qui a contribué à transformer les propriétaires en salauds de capitalistes et incité les rats à investir en masse les maisons provisoirement inoccupées. On doit tout tolérer. Et quand on s’oppose, on est fachos.
A l’Assemblée Nationale, la présidente de l’UNEF (qui n'en est pas à sa première provocation) fait du prosélytisme foulardier. On aura noté le courage de la députée Anne Christine Lang et la coupable soumission de la présidente de la Commission qui a osé lui dire « quittez la Commission, ce sera plus constructif ». « Constructif » ! Cette député se rend-elle compte qu’elle se comporte ainsi en ennemie de la France ?
Pendant ce temps, Mélenchon, futur candidat à la présidence de la république, se répand sur les réseaux sociaux en exigeant le déboulonnage de la statue de Saint Louis au Sénat sous le prétexte qu'il avait été... le précurseur de l'étoile jaune ! Tu fumes trop, Méluche !

Débâcle philosophique
En n'assurant plus la sécurité des Français, l'Etat a rompu le "pacte républicain". On laisse entrer n’importe qui mais on ne fait sortir personne, pas même les délinquants (ce serait la "double peine", quelle horreur !). On accueille tout le monde, et on soutient même ceux qui apportent leur aide aux pseudo "naufragés".
Le déferlement migratoire continue donc, dans le silence. Eric Zemmour a noté un additif aux Droits de l'Homme : celui de venir en Europe quand on est malheureux ! 
Enseignants et journalistes sont issus à 90 % de la gauche mortifère qui n'a plus rien à voir avec le socialisme humaniste, mais est devenue, alliée aux écologistes, une organisation nihiliste et totalitaire. Bientôt les camps de rééducation ?
Celà dit, il vous est encore possible de manifester contre l'horrible loi dite "bioéthique" sur laquelle travaillent les parlementaires (voir annonce plus bas).
 
Selon un sondage IPSOS, 78% des français considèrent que la France est en déclin (+ 5 points par rapport à 2019) et 82 % réclament un « vrai chef » pour remettre de l’ordre dans la maison.
Ca vient... 

Marc Le Stahler
28 septembre 2020

Admin

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus voté
Inline Feedbacks
View all comments
sabrina
sabrina
1 mois il y a

un grand merci pour cet envoi bien documenté qui résume bien la situation en France.

Avec toute ma reconnaissance

Sabrina

victor
victor
30 jours il y a

Ça urge! il est déjà presque trop tard, même s’il n’est jamais trop tard!! « La rue appartient à celui qui y descend!! »… et tous les collabos, fuiront! Le problème est que pour que le peuple en masse soit dans la rue, il faut qu’il soit affamé.. Hors aujourd’hui, le peuple ne crève pas de faim ( sauf les vrais pauvres) Du pain, des jeux et du réseau suffit pour êtres satisfait et de rester chez soit à faire du bruit ( semblant de résister) sur les réseaux sociaux et derrière les écrans d’ordinateurs. . Le combat se gagne par et… Lire la suite »

TRONC JEAN-LUC
TRONC JEAN-LUC
30 jours il y a

Merci pour cet article qui étaye ces débacles que seuls les aveugles et/ou les autruches ne veulent pas voir

Revenir en haut de page
4
0
Nous souhaiterions connaître votre avis!x
()
x