Observatoire du Risque Génocidaire

Favorise la coordination des patriotes de toutes sensibilités prêts à lutter pour la sauvegarde et le salut de la france et de L Europe.

Comités France Libre

Pour le 5ème dimanche consécutif je vous invite pour la France à vous rassembler sur le parvis de votre église à 10h00 afin de constituer les Comités France Libre.

A tous ceux qui se rendront même seul face à ces géants de pierre que sont nos Eglises, je dis, par avance, un immense merci !

Venir sur le parvis c’est dire simplement : France me voici ! Je suis avec toi !     

Dans ce monde désespérément ouvert et de plus en plus dangereux où nous sommes livrés aux gémonies, comment résister?

Les tempêtes s’amoncellent, notre pays s’enfonce dans l’ensauvagement, le déclin, la chienlit ! Que faire ?

Oui qu’y a t il de pire que de vivre dans un pays où l’omerta politique et médiatique ne battent pas tambour pour trouver l’égorgeur d’une jeune lycéenne ? 

Qu’y a-t-il de pire que 120 agressions par jour à l’arme blanche ?

Qu’y a-t-il de pire qu’un peuple privé de la liberté d’expression, mutilé par des actes barbares souvent impunis et appauvri sans cesse par un Etat prédateur ?

Qu’en est-il d’un Peuple que la réforme injuste des retraites, imposée par un 49.3 scandaleux dégainé un samedi soir par le premier ministre, va conduire inéluctablement à la pauvreté et la misère ?

Pourquoi un conseil de défense  et  un conseil des ministres exceptionnels le samedi matin 29 février 2020 ? Le coronavirus justifiait t-il  des mesures aussi inhabituelles et rarissimes ? On peut en douter :

En effet la grippe, selon l’OMS,  provoque de 290 000 à 650 000 décès par an dans le monde entier. En France, pour l’année 2018-2019, elle a fait 8100 morts.

Pour le coronavirus, dans un communiqué ce vendredi, la Direction Générale de la Santé (DGS) indique que ce vendredi 6 mars 2020, en France, on dénombre 577 cas confirmés (dont 154 nouveaux depuis hier) et 2 personnes supplémentaires sont décédées portant le nombre de décès à 9.

Malgré l’augmentation brutale du bilan, il n’y a rien de comparable à la grippe.

Qu’en est-il donc réellement du spectre funeste du coronavirus, pandémie providentielle pour dissimuler et occulter des décisions politiques arbitraires gênantes pour le pouvoir (49.3 imposant la réforme des retraites)

Cette épidémie, sortie d’un laboratoire collaboratif franco-chinois, vient à point nommé afin de prêter main forte au pouvoir pour imposer son bon vouloir dans toutes les réformes inéquitables qu’il a lancées tel un apprenti sorcier !

On nous refuse l’achat de masques pour en livrer à Wuhan? Comment ne pas se demander les tenants et les aboutissements de cette situation ubuesque?

Ne perdons pas la Nord ! Gardons les yeux fixés sur l’essentiel. Prenons du recul face à ce jeu de masque sanitaire.

Un point en particulier : Quel est le rôle et les enjeux des laboratoires pharmaceutiques ? L’avenir nous le révélera sans doute !

Arrachons les masques ! Posons des questions à l’oligarchie qui nous gouverne.

Qu’avez-vous fait du pouvoir que nous vous avons confié ? Vous l’avez donné à d’autres à des pouvoirs supranationaux?

Qu’avez-vous fait de la France, de sa civilisation de sa culture, de son histoire ? Vous l’avez abandonnée, reniée…

Car un homme d’Etat est un homme qui fait passer avant tout et prioritairement le bien commun de son peuple.

Il se pose la question : Qu’est-ce qui est bon pour mon Peuple ? Il souffre d’abord pour son peuple. Le monde n’est pas son affaire.

Il possède un instinct de survie pour son peuple et pour lui.

Dans les années 80, la classe dirigeante a expliqué aux Français que la mondialisation serait un enrichissement planétaire avec des retombées dont ils seraient bénéficiaires. Ils allaient être un peu bousculés, il faudrait se déplacer, mais la richesse serait plus importante. Là où il y avait des frontières, il y aurait des ponts, là où il y avait des nations, il y aurait la fraternité, là ou il y avait des guerres, il y aurait la paix.

Mais rien de tout cela. Les peuples ont perdu la sécurité, leurs attaches, leurs enracinements et une autre population est en train de s’installer chez eux.

Pour beaucoup de Français, la mondialisation veut dire paupérisation, insécurité.

E Macron n’a pas voulu comprendre le message de mécontentement du Peuple et il n’a pas vu le tsunami qui se cachait derrière.

Le peuple sait ce qui ne va pas ! Le politique est là pour trouver des solutions, c’est sa responsabilité. S’il ne le fait pas, il perd sa légitimité, sa place.

Aussi, le mondialisme heureux, insouciant, optimiste, qui se plait à transformer les citoyens en consommateurs contraints sur un marché planétaire de masse, sera bientôt seul face au mondialisme islamiste. Le premier disparaitra et aura fait le vide, le second aura fait le plein.

Les Français rejettent en bloc l’Europe, s’insurgent contre la mondialisation, craignent l’islamisation du pays, souhaitent d’avantage d’autorité et n’accordent plus aucun crédit aux politique, ni aux médias.

Le problème des immigrés n’est pas leurs couleurs de peau, ni leurs origines, mais leur adhésion et leur intégration à la France donc l’adaptabilité à notre civilisation. Bien sûr, les hommes et les femmes qui viennent d’autres mondes peuvent devenir français culturellement s’ils veulent et parviennent à s’assimiler. Mais ce n’est évidemment pas à eux de changer l’identité nationale !

La France est l’un des rares pays dans le monde à cultiver cette étrange singularité qui consiste à importer des gens pauvres sur le plan économique et moral, puis à leur octroyer des allocations pour faire des enfants et bénéficier des aides sociales.. Aussi, une grande partie des migrants qui viennent en France, n’y viennent ni pour découvrir le terroir, ni les us et coutumes locales, ni s’intégrer.

La cohésion nationale du pays est mise à mal par une mondialisation totalement débridée qui ne sert que les intérêts d’une minorité et de plus en plus de départements sont frappés par une immigration qui prend l’allure d’une colonisation.
 
Aujourd’hui notre président conduit, avant tout, la politique de l’Union Européenne et pas celle de la France. Elle passe après, doit subir et se voir imposer les diktats européens. La souveraineté nationale a disparu, la souveraineté européenne règne sans partage. E Macron est un bon soldat de l’Union Européenne qui le récompensera en conséquence.

Cette Europe libérale de la mondialisation travaille pour la disparition des Etats-nations et la mise en place d’une fédération de provinces européennes.

Pourtant au plan diplomatique l’Union Européenne n’existe pas. En effet, en ouvrant la frontière de la Turquie, l’invasion migratoire de la Grèce lancée par Erdogan risque de laisser pénétrer dans l’espace de Schengen des milliers de migrants provenant de Turquie. Que fera l’Union Européenne ? Rien ou si peu !

Aujourd’hui nos représentants au pouvoir gangrénés par les valeurs boursières et mondialistes, nous préparent jour après jour le rétablissement du servage dans une politique génocidaire de plus en plus terrifiante…

En son temps, Voltaire dans une formule dont il avait le secret, écrivait : « Un pays bien organisé est celui ou le petit nombre fait travailler le grand nombre, est nourri par lui, et le gouverne. » Elle est toujours d’actualité et merveilleusement mise en pratique par l’oligarchie au pouvoir qui étrangle le Peuple.

Aussi, nous ne pourrons plus indéfiniment faire l’autruche devant les orages qui s’annoncent si nous voulons rester vivants !

Rassemblons-nous et défendons nos intérêts !

Dans son livre « Grandeur du petit peuple » Michel Onfray a écrit :

« Il n’y a que deux côtés de la barricade, et je ne crains pas de dire que j’ai choisi le camp du Peuple contre le camp de ceux qui l’étranglent. »

Moi aussi ! Et vous aussi !

Christian Piquemal

Président du CCP

Admin

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Revenir en haut de page
0
Nous souhaiterions connaître votre avis!x
()
x