• 0789630832
  • danwebmasterorg@gmail.com
  • 83470 Saint Maximin la Sainte Baume
Médias
Les “Petites Gueules” de RMC en mission pour faire peur aux Français

Les “Petites Gueules” de RMC en mission pour faire peur aux Français

Recevant Philippot ou entre eux s’invectivant avec Barbara Lefebvre, les dites “Grandes Gueules” de feu RMC s’arcboutent sur le mensonge officiel des effets positifs de l’injection expérimentale C19 alors que dès juillet 2020 la mortalité était réduite à une poignée/jour en France, soit plus de six mois avant l’injonction mondiale de la prendre quasi obligatoirement ou strictement selon le statut administratif, d’une part ; tout en sachant d’autre part qu’en incitant lourdement les médecins à ne pas soigner  (“rentrez chez vous, Doliprane, puis le 15 si cela s’aggrave”)avec les traitements préventifs qui marchaient pourtant en labo puis dans la pratique et suivant un protocole de dosage strict, cela a eu comme résultat à ce que lors de cette épidémie (qui s’est avérée être une syndémie) les plus fragiles soient hospitalisés trop tard et mouraient dès leur arrivée comme  nombre de témoignages l’ont indiqué, Perronne et Raoult ayant détaillé dans leurs livres et rapports la synthèse ci-dessus, le pompon étant que le nombre total d’hospitalisés pour l’année 2020 aurait oscillé en réalité entre 2 % globalement et 5 à 11 % en soins intensifs en France…

Et pourtant ! La propagande française (mondiale aussi) continue de plus belle, jusqu’à ce que certains médias “français” de grand chemin comme La Dépêche et ,bien sûr, BFM s’émeuvent de voir fleurir sur Toulouse des affiches du CSI (Conseil scientifique indépendant qui intervient chaque jeudi soir sur les réseaux de réinformation) indiquant le pourcentage des effets secondaires graves en se basant sur des chiffres officiels de pharmacoviligance rectifiés, en ce sens où les 1/1000 d’effets secondaires graves relatés officiellement (mais sans faire le lien avec l’injection tout en indiquant qu’elle a été faite tout de même par le plaignant suite à cela) deviennent en effet 1/100 sur les affiches parce que seulement 10 % des effets secondaires graves remontent ou sont déclarés en réalité, ce qui implique de rectifier de facto

Mais dès que ce fut fait, la chasse en meute commence, les hyènes médiatiques du Pouvoir, heureuses enfin en cette période creuse estivale (les orages-et-feux-dus-au-réchauffement-climatique- s’estompant, reste la centrale nucléaire ukrainienne bombardée/utilisée par Poutine bien sûr, et les codes nucléaires que détiendraient encore Trump deux ans plus tard, plus quelques “incivilités” dont l’assassinat en cours de Rushdie pour le côté hard) de se mettre sous l’incisive quelques douceurs côté soft et pourquoi pas quelque chose de croustillant dans le gosier comme attaquer du complotiste, piece of cake comme on dit outre-Manche (ou Atlantique).

Et ne voilà-t-il donc pas que les charognards s’interrogent sur le commanditaire de ces affiches, ce CSI “auto-proclamé” disent-elles, détaillant objectivement (quel toupet !) et en plus hebdomadairement ce qu’un Delfraissy membre éminent de l’ex-Conseil scientifique gouvernemental a avoué pourtant tout récemment (juillet 2022) en soulignant que toute cette campagne d’injection est d’autant plus un échec que ce “vaccin-médicament” (avait-il dit également quelques mois auparavant) n’empêche rien, puisqu’il s’agit de le prendre quatre  fois par an, pour une maladie de moins en moins virulente en plus, alors que, pour certains docteurs n’ayant pas mis dans leur poche le doute scientifique, cette injection (expérimentale jusqu’en 2024 pour le Pfizer et non plus 2023 aux dernières nouvelles) aggrave ou dans certains cas déclenche  des pathologies alors que les traitements précoces démontrent de plus en plus leur effet positif (et amenuisent les C19 “longs”) comme nombre d’études le prouvent et ce dans beaucoup de pays, prudents, n’abritant pas des docteurs Folamour ou adeptes transis de la transformation des humains en cyborg soumis et virtualisés.

Mais comme nous sommes gouvernés par des irresponsables, des menteurs, des cyniques, des nihilistes, des pédants, des ignares en réalité (qui ne tiendraient pas trois secondes devant un Raoult ou un Perronne, et d’autres encore…) il va de soi que ces médias shootés à la subvention publique et privée et s’auto-légitimant les uns les autres au nom de leur quart d’heure de gloire passé, renversent à la fois l’accusation et la charge de la preuve en traitant de “complotistes” ceux qui cherchent seulement à décrire et expliquer au plus près du Réel alors que leurs accusateurs  cachent occultent refusent enfin de faire leur travail d’information, tout simplement, au lieu de reprendre des “dépêches” gouvernementales à la lettre ou presque.

Cela en devient même dangereux pour la démocratie puisque certains ne s’en rendent même plus compte, ainsi toutes ces “petites gueules” de RMC qui affichent leur hargne (il suffit de voir leurs figures torturées névrotiquement par l’idée fixe du “tout va bien Madame la Marquise” lorsqu’ils invectivent Philippot ou Barbara Lefebvre) cela fait penser à tous ces éminents docteurs professeurs écrivains artistes journalistes qui furent chassés de leur profession en Russie bolchevique et en Allemagne nazie (canal historique) parce qu’ils osaient critiquer le discours officiel ambiant…

Nous en sommes là : aujourd’hui, en France, des docteurs, des professeurs, chercheurs, artistes, journalistes, et aussi soignants, pompiers, citoyens tout simplement, sont convoqués, poursuivis en interne, en vue d’être radiés, jugés, et déjà rayés médiatiquement par ces orcs fabriquant et faisant usage de faux, travaillant directement ou indirectement pour la Secte néo-nazie au Pouvoir adepte du Gouvernement mondial effaçant genres ethnies cultures pour en faire des “variétés” vaguement encore humanoïdes baignant de plus en plus dans ce qui est devenu un folklore généralisé les programmant sentimentalement, c’est-à-dire au cœur de leur capacité à “réguler l’action” comme l’indiquait Pierre Janet.

Lucien Samir Oulahbib

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :