• 0789630832
  • danwebmasterorg@gmail.com
  • 83470 Saint Maximin la Sainte Baume
Actualité
Buzyn et Hirsch promus : les miliciens de la dictature sanitaire récompensés

Buzyn et Hirsch promus : les miliciens de la dictature sanitaire récompensés

De plus en plus de Français considèrent que les forces de l’ordre ne sont plus une police, mais une milice au service de Macron et du Nouvel Ordre Mondial, dont l’action essentielle est tournée contre nos compatriotes. Le souvenir de l’attitude des forces de l’ordre contre les Gilets jaunes ou lors de la crise sanitaire, et le zèle dont certains firent preuve, ne peuvent que leur donner raison.

Mais si on peut qualifier de miliciens ces forces de police qui éborgnèrent plus de vingt manifestants, comment qualifier tous ces covidistes qui, durant plus de deux ans, imposèrent aux Français une dictature sanitaire féroce, avec privation de nombre de libertés fondamentales, si ce n’est des miliciens de la dictature sanitaire ?

Deux d’entre eux viennent d’être honorés, ce qui, nous l’espérons, révoltera nombre de nos compatriotes victimes de leur nuisance. Nous ne pouvons qu’encourager nos lecteurs à lire ce remarquable travail effectué par le site Égalité et Réconciliation, rappelant les exploits de nos deux héros…

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Meritocratie-Agnes-Buzyn-a-la-Cour-des-comptes-Martin-Hirsch-au-Conseil-d-Etat-69054.html

Agnès Buzyn, de par son mariage avec Yves Levy, président de l’Inserm et conseiller de Macron dans le domaine de la Santé, a été, des années durant, en première ligne de la politique sanitaire menée en France, et au cœur de polémiques sur la question des conflits d’intérêt. La Première ministre de la Santé, lors de la crise, s’était distinguée en interdisant l’utilisation de l’hydroxychloroquine, considéré comme un médicament vénéneux. Elle avait voulu interdire, de fait, que le traitement du Pr Raoult puisse se mettre en place.

Une décision incompréhensible, sauf si, comme de nombreux « complotistes », on considère que cette première étape était nécessaire pour arriver, par une stratégie de la peur, à contraindre 90 % de Français à se faire vacciner. Ayant quitté son poste pour mener la campagne municipale de Macron à Paris, suite à la catastrophe Grivaux-la-paluche, elle sera nommée à l’OMS par Macron, comme pour bénéficier d’une immunité judiciaire, et vient donc d’être nommée à la Cour des comptes.

Quant à Martin Hirsch, surnommé remarquablement, dans un article de Présent de notre amie Françoise Monestier « Le Caligula de la santé », c’est l’homme qui, à la tête de l’APHP, a détruit l’hôpital public, a fermé des dizaines de milliers de lits d’hôpitaux, a imposé une logique comptable à nos hôpitaux, soviétisant, avec les ARS, notre système de santé. Il a mené avec une hargne pathologique une guerre impitoyable au professeur Raoult et à l’IHU de Marseille, et a envoyé tous ses médecins les plus zélés sur les plateaux de télévision où matin, midi et soir, ils avaient comme mission de terroriser les Français et de demander toujours davantage de mesures répressives et liberticides contre nos compatriotes.

https://charliehebdo.fr/2020/05/politique/naufrageurs-et-profiteurs-de-lhopital-public/

https://charliehebdo.fr/2020/05/politique/ars-a-la-fois-flics-et-banquiers-de-la-sante/

Ils virent ce travail complété par les journalistes de propagande qui firent, eux aussi, avec beaucoup de zèle, le sale boulot pour lequel ils sont payés. Et Karine Lacombe, qui la première se lancera dans un travail de démolition quotidien du professeur Raoult, se verra récompensée, comme l’ineffable Delfraissy, par une Légion d’honneur qui confirmera que cette décoration, hier prestigieuse, ne sert aujourd’hui qu’à récompenser les collabos du pouvoir.

Dans ce contexte, l’homme des basses œuvres, Olivier Véran, successeur d’Agnès Buzyn, zélé laquais de Big Pharma et de McKinsey, se verra récompensé en devenant le porte-parole du gouvernement, rien de moins, après un court épisode Olivia Grégoire, qu’il avait piquée alors qu’elle attendait un enfant.

Nul doute que les zélés miliciens de la dictature sanitaire, comme les professeurs Deray, Mégarbane, Annane, sans oublier notre grand ami « Herr Doktor Marty », l’imposteur des Grandes Gueules, et toutes les ordures qui ont insulté les médecins qui soignaient leurs patients, et les Français qui refusaient la vaccination, sauront trouver, à leur tour, la récompense qu’ils ont amplement méritée.

Sans oublier ceux qui sont passés à la caisse, et qui, naturellement, ont su renvoyer l’ascenseur en faisant le travail pour lequel Big Pharma les arrosait. Et tant pis si cela fut au détriment de la santé des Français, que cela n’a servi à rien, si ce n’est à détruire encore davantage le pays et à remplir les poches des grands labos.

https://www.francesoir.fr/societe-sante/conflits-dinterets-partir-de-douze-un-foyer-epidemique

Toutes les dictatures, de tous temps, ont eu besoin de salauds pour exécuter leurs basses œuvres, et ont su les récompenser comme ils le méritaient.

CQFD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :