Stop au médiatiquement correct !

Chère Madame, cher Monsieur,


On ne compte plus les unes à la gloire d’Assa Traoré, ni les interviews complaisantes de Camélia Jordana, Lilian Thuram…


… autant de « célébrités » qui crachent sur la France qui serait, selon eux, raciste ou « islamophobe ».


Les médias qui leur donnent si souvent la parole vous disent-ils qu’en réalité, les agressions commises en France contre des musulmans sont… sept fois moins nombreuses que celles visant des chrétiens, d’après les chiffres officiels du ministère de l’Intérieur ?


Peu de gens le savent, tant la plupart des médias s’acharnent à vous le cacher.


La façon dont les médias traitent l’information aujourd’hui est révoltante !


Il faut absolument faire cesser leurs manipulations pour rétablir un débat d’idées loyal.


Alors, pour dénoncer et faire cesser ce matraquage bien-pensant qui conduit notre pays droit dans le mur, s’il vous plaît, signez notre pétition :


« Stop au médiatiquement correct ! »

La plupart des médias ne sont pas seulement « orientés » : ils jugent, censurent et excluent du débat tout ce qui n’est pas conforme à la pensée unique.


Voyez le traitement réservé à la crise sanitaire : seuls les experts les plus alarmistes apparaissent régulièrement à la télévision. Les autres sont le plus souvent interdits d’antenne. Le directeur de BFM TV, Marc-Olivier Fogiel, ne le cache même pas : « Dès qu’on a entendu ce que racontaient les « rassuristes », on a fait en sorte de ne jamais plus les inviter. » C’est ainsi que, depuis un an, les restrictions de libertés ont été imposées, quasiment sans débat.


Et si, malgré tout, une voix dissidente se fait entendre, le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) intervient pour que cela reste exceptionnel et… très encadré. Ainsi, pour avoir interviewé le Pr Perronne, alors chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches, RMC a reçu un avertissement, avec menace de lourde sanction en cas de récidive. Sa faute, selon le CSA ? Avoir reçu cet invité « médicalement incorrect » sans lui opposer un contradicteur chargé de rétablir la ligne officielle !


Pas étonnant, dans ces conditions, que la plupart des médias vous servent tous la même soupe bien-pensante.  


Dernière lubie en date dans la plupart des « grands » médias : après la PMA sans père, l’éloge de la « transidentité »… chez les enfants. C’est-à-dire la transformation en petites filles de garçons de 7 ou 8 ans (ou inversement). Les chaînes TMC et Arte ont ouvert la voie… aussitôt suivies par TF1, France 2, RMC Découverte et France 24. Ils s’y mettent tous ! En attendant l’inscription de la « transidentité » dans les programmes de l’Education nationale pour la faire découvrir suffisamment tôt aux enfants ?


Car le médiatiquement correct n’est jamais « gratuit », anodin. Et aucun sujet essentiel n’y échappe :


> L’immigration ?
Il est quasiment impossible d’en mentionner les conséquences négatives. Pas question, par exemple, de vous faire connaître ce constat édifiant de la Préfecture de Police de Paris : « la moitié des personnes interpellées pour cambriolages sont des mineurs isolés« , c’est-à-dire des mineurs immigrés entrés en France sans leurs parents.


> L’écologie, au nom de laquelle tant de mesures radicales sont prises ?
Il suffit de se rappeler qu’un présentateur météo a été viré de France 2, simplement pour avoir publié un ouvrage climato-sceptique, et que l’engouement pour la jeune Greta Thunberg, engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique, a frisé le ridicule, pour voir qu’on est plus près de la religion que de l’information…


> L’insécurité ?
Les nombreux médias qui vous répètent que ce n’est qu’un « sentiment » oublient juste de préciser qu’en vingt ans, le nombre d’homicides perpétrés dans notre pays a explosé : + 90 % !


Ce médiatiquement correct qui domine l’information est une forme de manipulation de l’opinion publique particulièrement dangereuse.


Et il est urgent – surtout à l’approche d’élections importantes – de faire cesser les manipulations de l’information donnée aux Français et de rendre au débat toute la place qu’il mérite.


C’est pourquoi nous vous demandons de soutenir notre grande campagne de mobilisation en signant la pétition :


« Stop au médiatiquement correct ! »


Les Français sont de plus en plus nombreux à refuser le lavage de cerveau qu’on leur administre à longueur de journée et à chercher de l’information non passée au crible du médiatiquement correct.


Le succès grandissant de notre site d’information libre Boulevard Voltaire en est une preuve manifeste…


… Oui, le mur du médiatiquement correct commence à se fissurer.


Mais le temps presse.


Et seule une mobilisation gigantesque permettra d’accélérer ce processus pour restaurer suffisamment vite la liberté d’expression et d’information en France, afin de recréer le débat d’idées loyal dont notre pays a tant besoin.


Aussi, nous vous demandons de faire deux choses, toute simples, mais qui pourront être déterminantes pour notre avenir à tous :


1/ Signez la pétition « Stop au médiatiquement correct ! »


2/ Aidez-nous par tous les moyens à en faire un gigantesque mouvement d’opinion témoignant du rejet par les Français du médiatiquement correct.

Après avoir signé la pétition, s’il vous plaît, faites suivre ce message à vos amis, pour leur permettre de participer eux aussi à cette grande mobilisation anti-médiatiquement correct.


Si vous prenez quelques instants pour transférer ce message, si chaque nouveau signataire que vous aurez aidé à contacter fait ce petit effort comme vous, le compteur de la pétition pourra monter rapidement…


… montrant que, par dizaines de milliers puis, nous l’espérons, par centaines de milliers, les citoyens se mobilisent pour lutter contre la mainmise de la bien-pensance sur l’information qui manipule l’opinion publique.


C’est le meilleur moyen pour montrer aux directions de télévisions, radios, journaux que le vent tourne. Et qu’il est grand temps pour elles d’en finir avec le politiquement correct dominateur et sans contestation, dont leurs lecteurs, auditeurs et téléspectateurs ne veulent plus.


Pour aider à collecter des signatures supplémentaires, vous pouvez aussi partager la pétition sur les réseaux sociaux :
https://mobilisations.boulevard-voltaire.fr/petition-stop-mediatiquement-correct/

Vous faites partie des citoyens conscients des ravages du médiatiquement correct sur notre pays.


Nous comptons vraiment sur vous pour nous aider à créer le sursaut qui permettra d’en sortir…


… pour que, demain, des millions et des millions de citoyens, disposent abondamment d’une information libre, complète, honnête…


… leur permettant de se forger vraiment leur opinion et d’exiger des hommes politiques des solutions à la hauteur des problèmes terribles que traverse notre pays.


Merci pour tout ce que vous pourrez faire.


Bien cordialement,


L’équipe de Boulevard Voltaire

A propos de l'auteur

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Articles Similaires

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x