Les urgences débordent ?

Les urgences débordent! Les soins de santé sont à l’agonie selon les professionnels de la santé. Ne l’étaient-ils pas depuis nombre d’années ?

Le terrorisme d’État se poursuit. Les « héros » éphémères d’hier… les infirmières, et autres personnels de la santé sont devenus les responsables de l’effondrement des services de santé face à la «pandémie» patentée dans laquelle un certain nombre de gouvernements sont empêtrés ne sachant plus à quel saint se vouer.

Les gouvernements tétanisés se retournent soudain contre leurs alliés – les médecins, urgentologues, spécialistes, professionnels et autres personnels de la santé – à qui les larbins politiciens et leurs sous-fifres médiatiques servent maintenant le slogan démagogique du printemps: « La santé avant l’économie! »  Entendez ici: «Il n’y a plus d’argent pour augmenter vos salaires et pour améliorer vos conditions de vie et de travail. Continuez à vous dévouer – à vous épuiser – à la tâche au service de la patrie» et nous organiserons à l’occasion «Le jour des applaudissements au personnel soignant».

Dans chaque société, dans chaque pays, le système de santé est à l’image du système économique global, florissant sous une économie en croissance, productive et générant beaucoup de profits engendrant de grands investissements requérant des services sanitaires performants pour soigner des travailleurs bien formés. Sous une économie surchauffée, surendettée, sous-développée, inflationniste, en faillite technique les services de santé sont sous financés, déglingués, anémiés, sous pression et sous mesures d’austérité depuis des années. Comparez l’Afrique à l’Europe de l’Ouest et vous comprendrez.  Comparez l’économie du Canada il y a quinze ans et celle d’aujourd’hui et vous constaterez.

Cette triste réalité rejoint aujourd’hui les millions de travailleurs de la santé des pays développés et des pays émergents à qui ont proposent de prendre à leur charge le poids de la crise économique dissimulée en crise sanitaire «pandémique».

Les millions d’autres travailleurs ne perdent rien pour attendre. Aussitôt que Big Pharma aura empoché les milliards de subventions pour des vaccins inutiles et potentiellement dangereux pour la santé des vieux, l’État des riches collectera l’épargne des salariés engrangée dans les fonds de pension et accumulée dans les livrets d’épargne (pour ceux qui en détiennent). Toute la population confinée – assignée à résidence – masquée et terrorisée – sera dépouillée de ses avoirs au nom de la guerre au Covid-19 ou d’une variante mutante… «La santé avant l’économie», dira-t-on alors que nous subirons cette arnaque grotesque. Ils nous admonesterons pour avoir été des citoyens insouciants, désobéissants, récalcitrants, ne respectant pas les « gestes barrières » sanitaires futiles et les couvre-feux ridicules que l’État des riches nous a imposé pour masquer son incurie et ses politiques d’austérité et de détournement des budgets en santé notamment.

Ci-dessous, nous vous offrons quelques vidéos d’archives, où le personnel soignant des urgences (ceux qui font grève contre l’État présentement) dénonçait l’engorgement des urgences de 2015 à 2019 et qui ne fait que se répéter en cet hiver 2020 (pandémie ou pas). Il paraît évident que l’État terroriste accompagne la diffusion de ces récriminations qui préparent les conditions des prochains confinements, couvre-feux, mesures de distanciation sociale (d’isolement), et autres mascarades qui justifieront de réquisitionner vos épargnes, votre capital pour le salut de la patrie tétanisée.  CLIQUEZ SUR LES LIENS URL.

 

https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v3/streams/free/saturation-des hopitaux/b5f9270ddf8241523c50ea81941e86085ed21e7d/9bf192

https://odysee.com/@MKWhiteRabbit:3/H%C3%B4pitaux-satur%C3%A9s-Et-les-autres-ann%C3%A9es:1

Le professeur Toussaint dénonce le terrorisme d’État – « L’aveugle dirige le paralytique »  – « enfermer les convives et détruire l’économie de la France ne pourra pas sauver le système… et les pauvres seront encore plus pauvres ».

La maltraitance traumatique:

Robert Bibeau

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires