Manipulation médiatique

33 – Manipulation médiatique

331 – Escroquerie médiatique et systémique du jugement du Peuple face à sa mise en danger systématique

Incitation du Pouvoir à la haine de la France,

Jeunesse totalement sacrifiée  et manipulée,

Endoctrinement migratoire par le biais de la presse, des lobbies, de l’AN et de la corruption active du citoyen pour loger le migrant (aides fiscales et escroquerie du vivre-ensemble, idéologie inclusive, système d’iniquité à l’égard des SDF).

332 – Dissimulation de crimes par la presse

Accoutumance systémique à la violence (ampleur du racket généralisé, des agressions au couteau, le sexisme clanique + harcèlement de rue, surcharge des prisons devenues incontrôlables.)

Endoctrinement à la mauvaise résilience (marche ou crève)

Criminalisation des patriotes

Art 212-1 CP : Les autres actes inhumains de caractère analogue causant intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou psychique.

A propos de l'auteur

5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Valentin
Valentin
4 mois il y a

======BILLET D’HUMEUR… FACIAL !!=======
       _____________________________

   ———– « Pour en finir avec les contrôles au   
               faciès et autres » ———

Ceux qui s’imaginaient que M. Macron avait un semblant de respect pour eux en ont eu pour leur argent !

À l’évidence, ravi d’être le centre d’intérêt d’un média « branché », le Président s’en est donné à cœur joie.

L’homme du double langage et du « en même temps » mythique a revêtu le costume du Président des jeunes, et s’est fendu de quelques saillies qui resteront dans l’histoire comme l’un des plus beaux exemples de trahison et de discours de circonstance.
Un bel exploit de la communication présidentielle qui recule irrésistiblement les limites de la courtisanerie électorale.

Mais qu’avons-nous fait pour mériter ça ?

Toute une population punie pour des fautes commises par ceux-là mêmes qui nous sabrent aujourd’hui.

Des restaurateurs n’ont pas joué le jeu ? C’est toute une profession qui se trouve mise au pilori.

Le pouvoir ne veut plus de rassemblements incontrôlés ? Le pouvoir décrète le couvre-feu et le bâillon pour tout le monde.
Pour cela, pas besoin d’avoir une véritable justification prophylactique, il suffit d’ordonner pour que les relais du pouvoir exécutent sans broncher et que les partis politiques se terrent sans oser regimber.

Nous sommes actuellement gouvernés par des politiciens aux arrières-pensées sans cesse présentes à leur esprit.

Rien ne les arrête, et surtout pas la manipulation des chiffres sur la mortalité du covid19 qui devient une véritable opportunité sociale. On ne musèle pas, on protège !
Saint Virus, priez pour nous.

Car à bien y regarder, ce virus ne semble pas si mortel que cela. Mais qu’il tombe bien, mon Dieu qu’il tombe bien ! 
Il est devenu bien malgré lui le meilleur argument du diktat gouvernemental qui ordonne l’ostracisation de toute une société.

Quel est l’objectif d’une telle stratégie ?
La réponse se trouve dans les cerveaux mercantiles de nos gouvernants.

Mais pour rester sur les sujets institutionnels qui nous concernent, nous allons vite balayer les arguments de ce Président qui, de toute évidence, ne connaît ni ne maîtrise le thème de la sécurité dans ce pays.

Faisons court… 

Tout d‘abord, la passerelle de dénonciation des contrôles aux faciès. Cette volonté de créer un outil qui existe déjà est très révélatrice venant d’un personnage à court d’idée et ayant un penchant certain pour la délation en tous genres.

Il est comparable à un bricoleur planté devant sa caisse à outils et qui achèterait des outils qu’il possède déjà sans avoir pris le soin d’ouvrir cette fameuse boîte à malice. Il ne se donne même pas la peine de savoir si ce qu’il propose serait, ou pas, à sa disposition.

Etrange démonstration d’amateurisme, d’hypocrisie totale ou de j’m’enfoutisme. À votre guise. 

Ce gouvernement manie perpétuellement le principe des têtes à deux faces. Ils jouent les « Janus » permanents.
Histoire de ne déplaire à personne, ils finissent par s’aliéner tout le monde, avec dans chaque coin du ring des personnalités en apparence dissemblables et opposées.
Darmanin à la droite, Dupont-Moretti supposé être à gauche, Le Maire à la caisse, et une noria d’inutilités qui jaillissent par instant tels des diables de leur boîte pour en rajouter encore et toujours plus à la confusion généralisée.

Avec dans le rôle de monsieur Loyal le Maître des horloges, Emmanuel Macron himself. L’homme qui parlait à l’oreille de tous et de personne.

Le voilà donc en évaluateur de l’institution Police, comme s’il était un expert en la matière, comme s’il était en connexion avec les réalités du quotidien des flics de terrain.

Stigmatisant les contrôles aux faciès alors même qu’il est à la manœuvre contre l’immigration clandestine et les radicaux musulmans.

Mais comment doit-on faire, monsieur le professeur, pour lutter contre une immigration clandestine en provenance du Moyen-Orient et du continent africain, si ce n’est en procédant aux contrôles d’individus ayant un morphotype en corrélation avec les objectifs fixés ?

Dites- nous, monsieur le Président ? Car il y a dès à présent des cas de conscience qui se présentent et auxquels vous n’apportez aucune réponse.

Faut-il faire semblant de contrôler les blancs aux yeux bleus dans le secteur nord-est de Paris ou quelques circonscriptions du 93, pour donner le change et laisser croire que nous avons des difficultés grandissantes avec l’immigration scandinave ?

Quant à la délinquance et aux contrôles aux faciès, sachez encore, monsieur le Président, qu’ils sont en corrélation avec les signalements recueillis auprès des services des plaintes et des enquêtes en cours ; et plus globalement nous vous invitons à assister à des sessions d’audiences correctionnelles et criminelles, ainsi vous saurez de qui il en retourne.
Cela évitera peut-être des déclarations hors-sol et hors-sujets.

Sur ce registre, l’avocat-comédien-ministre aurait pu vous informer. Mais sa discrétion et sa retenue coutumières ont du l’en empêcher.

Sur ce registre, l’avocat-comédien-ministre aurait pu vous informer. Mais sa discrétion et sa retenue coutumières ont du l’en empêcher.

Votre discours, M. le Président, pose un problème fondamental et institutionnel.
Soit, vos conseillers en sécurité sont d’une nullité crasse et ne connaissent rien aux problématiques auxquelles la société est confrontée, et vous gérez la situation au doigt mouillé en fonction des circonstances, soit vous jouez une fois de plus sur le double langage qui vous caractérise si bien conformément à la doctrine en vigueur du « en même temps » .

Quoi qu’il en soit, vos atermoiements mettent beaucoup de personnes en péril. Que ce soit, du côté des forces de l’ordre, comme de la population qui sera en danger dès lors que la Police ne sera plus en situation d’exercer ses missions.
En vous faisant le complice rhétorique de ceux qui la mettent au pilori, vous l’exposez aux pires agressions.
Ce que nous dénonçons depuis maintenant deux ans.

Car ne nous sommes pas dupes. Pendant que l’opinion publique se focalise sur la Police du maintien de l’ordre, elle oublie les erreurs gouvernementales et les errements auxquels ils conduisent.

Pâle politique s’il en est. Il nous revient cependant d’exprimer le ressenti du plus grand nombre.

En conclusion, nous ne pouvons- nous empêcher de citer cet adage :

« Si ta parole est moins importante que le silence, tais-toi. »

           ==================

#UPNI #CAPIDF #clip
    #collectifs #MPC63
        #manquedeconsidérationpolice

Victor
Victor
3 mois il y a

Mise au point d’un ami Gendarme.

Retour sur la fusillade de Saint-Just où, hélas, trois de nos collègues Gendarmes ont trouvés la mort: les médias ont aussitôt souligné la passion pour les armes du meurtrier, son christianisme « extrêmiste » et son appartenance au mouvement survivaliste… Or, on apprend que cet individu avait fait l’objet de plusieurs signalements et dépôts de plainte par sa compagne qui avait alerté les institutions au plus haut niveau des violences qu’elle subissait de la part de Frederik Lymol. Comment se fait-il que cet individu ait été encore en possession d’armes alors qu’un simple contrôle de fichier lors des dits signalements aurait renseigné les autorités sur l’armement et donc l’extrême dangerosité du mis en cause ? Comment un individu avec un tel profil psychologique a-t-il pu se voir délivrer par un médecin le certificat médical indispensable à la pratique du tir ? L’enquête révèle également que les fusils de chasse qu’il possédait apparaissent au fichier mais pas l’AR15 (AR15, M16 ou M4?) ni les Glocks qu’il possédait donc illégalement. Malgré toutes les mesures liberticides visant les tireurs sportifs, qui eux respectent la loi, on voit encore que même au fin fond du Puy de Dôme un individu déterminé parvient à se procurer des armes interdites ou soumises à autorisation préfectorale…. Les dysfonctionnements administratifs sont nombreux et terribles, ils ont entraîné la mort de trois hommes courageux et endeuillé leurs proches pour toujours. Plutôt que de se pencher sur le droit de posséder des armes telles que l’AR15 (qui n’est pas une arme de guerre mais une carabine semi-automatique de sport, le modèle de guerre étant un M4 ou M16 tirant en mode automatique), ou de s’interroger sur le survivalisme ou le christianisme rigoureux, les médias feraient mieux de s’occuper du laxisme et des bévues administratives qui ont rendu cette tragédie possible. Mais pour cela, il faudrait faire un véritable travail de journaliste….et être courageux.  

Articles Similaires

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x